Oclide, tu vas être fouettée ! 2ème partie

2ème partie […] Debout devant notre poutre et malgré mes tétons étirés, je ne peux donc m’empêcher de quémander et d’accueillir son geste. Le fouet effraie ou transporte, c’est ainsi que je le ressens. Mon corps s’offre complètement tandis que les morsures se font plus profondes. Encore ! Encore ! Je suis partie dans mon autre monde, … Lire la suite de Oclide, tu vas être fouettée ! 2ème partie